Une équipe 100% dédiée aux Français de l’étranger, expérimentée, engagée, compétente et préoccupée uniquement par le fait de faire avancer les droits et la cause des Français établis hors de France. Une équipe indépendante, avec des sensibilités politiques différentes mais qui travaille dans le respect des opinons de chacun. Cette diversité est ce qui fait la richesse de l’ASFE. Notre marque de fabrique est la persévérance. C’est ce qu’il y a de plus important à l’heure de choisir ceux qui vous représenteront.

Photo groupe ASFE
Photo Jean-Pierre Bansard

Jean-Pierre Bansard

Né à Oran, issu d’une famille de Pieds-noirs d’Algérie, Jean-Pierre Bansard est arrivé en France en 1962. Entrepreneur autodidacte, il crée en 1963 la société de transit Bansard International sur le site de l’aéroport d’Orly, alors seule plateforme aéroportuaire de la région, entreprise qui s’implantera ensuite dans le monde entier. Il développe de multiples projets immobiliers tout au long de sa carrière, jusqu’à se consacrer finalement à l’hôtellerie. Son groupe possède et gère aujourd’hui plusieurs hôtels dans toute la France.

En parallèle, son souci de soutenir le rayonnement de la culture française à l’international l’a poussé à s’investir dans de nombreux projets, notamment la rénovation du siège de l’Académie Goncourt, dont il sera président d’honneur en 1987. En reprenant la marque française emblématique Solex en 2002, il devient un des pionniers de la mobilité durable en France, en rendant le petit cyclomoteur 100% électrique.

Ses activités l’ayant amené à sillonner le monde, Jean-Pierre Bansard a noué une relation forte avec les Français de l’étranger. Ancien membre de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) au titre de personnalité qualifiée – nommé par Bernard Kouchner – il s’est consacré au développement de l’ASFE – qu’il a fondée en 2014. Père de 4 enfants, Jean-Pierre Bansard est Grand officier de la Légion d’honneur, Chevalier de l’ordre national du Mérite et Chevalier des Palmes académiques.

Photo Sophie Briante Guillemont

Sophie Briante Guillemont

Secrétaire générale de l’ASFE, Sophie Briante Guillemont est franco-argentine. Née à Buenos Aires, elle effectue une grande partie de sa scolarité au lycée français. Diplômée de Sciences Po Paris, passée par la Fondation Getulio Vargas au Brésil, elle se spécialise - après une préparation à l'ENA - en droit constitutionnel et contentieux électoral à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Très impliquée dans les associations d’accès au droit des personnes en situation de précarité, Sophie a toujours conçu le droit comme la meilleure arme pour lutter contre les inégalités.

Souhaitant travailler sur de nouveaux modèles d’engagement, elle crée en 2015 son entreprise de conseil en innovation civique et politique, où elle accompagne une dizaine de candidats aux dernières élections législatives. Elle rejoint les équipes de Jean-Pierre Bansard et Evelyne Renaud-Garabedian - tout juste élus au Sénat - en qualité de collaboratrice parlementaire. Elle définit les orientations du travail sénatorial de cette dernière et ses interventions jusqu’à aujourd’hui. En 2018, Jean-Pierre Bansard lui confie la direction de l’Alliance Solidaire des Français de l’étranger. Responsable du travail de l’ASFE depuis cette date, et artisane de la campagne consulaire 2021, elle représente cette nouvelle génération de Français de l’étranger, profondément engagés, que notre mouvement souhaite mettre en avant.

Photo Franck Van Hassel

Franck Van Hassel

Français d’origine belge, Me Van Hassel est avocat fiscaliste au Barreau des Hauts de Seine depuis près de trente ans. Après avoir obtenu son doctorat en droit privé à l’université Paris II, Panthéon Assas, il débute sa carrière au Ministère des Finances auprès de la Direction Générale des Impôts, puis crée par la suite son propre cabinet d’avocats. En 1998, il rejoint avec son équipe, en tant qu’Associé, un grand cabinet de conseil parisien où il est aujourd’hui responsable du département fiscalité personnelle et entreprises familiales.

Franck réalise depuis deux ans les chroniques fiscales de l’ASFE, chroniques mensuelles entièrement consacrées à la fiscalité des Français de l’étranger : prélèvements sociaux, régime de l’impatriation, TVA, immobilier, donations, successions, imposition des actifs mobiliers et immobiliers…. Franck connaît parfaitement l’ensemble des problématiques techniques qu’un non-résident est amené à rencontrer au cours de son parcours. Il est persuadé de la nécessité de continuer à transformer en profondeur le système fiscal français, et le rendre plus juste pour le contribuable, en particulier les non-résidents.

Photo Martine Schoeppner

Martine Schoeppner

Résidente en Allemagne et européenne convaincue, Martine Schoeppner est au service de la communauté française à l’étranger depuis plus de 30 ans, au sein d’associations et à travers ses mandats successifs : du Conseil Supérieur des Français de l’Etranger (CSFE) où elle est élue pour la première fois en 1994, au modèle actuel de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) dont elle est vice-présidente depuis 2014, après avoir occupé le poste de Rapporteur général de la commission des lois et règlements. Elle est l’auteur de très nombreux rapports. Depuis 2011, Martine est membre titulaire du Bureau de Vote Électronique, qui a supervisé les opérations de vote pour les élections consulaires et qui prépare actuellement les législatives 2022.

Reconnue pour sa disponibilité, ses compétences et son engagement pour les Français de l’étranger comme pour ses collègues élus, Martine a toujours eu à cœur d’informer, de traiter les très nombreux dossiers qui lui étaient confiés et alerter le Gouvernement comme les différentes administrations et parlementaires sur les difficultés rencontrées, tout en proposant des solutions. A l’image de l’ASFE, dont elle est vice-présidente, elle considère qu’il faut distinguer politique franco-française et défense des Français de l’étranger. Martine est Chevalier de la Légion d’honneur et de l’Ordre National du Mérite.

Photo Franck Bondrille

Franck Bondrille

Né à Ajaccio, marié et père de deux filles de 9 et 15 ans, Franck Bondrille est Conseiller des Français de l’étranger dans la circonscription de Floride. Il a été étudiant à Wichita dans le Kansas avant de rentrer en France pour poursuivre sa passion pour la course automobile, comme pilote aux championnats du monde, d’Europe et de France. Pendant toutes ces années, il a géré une dizaine d’agences de voyages sur la Côte d’Azur. En 2000, il part aux États-Unis où il fonde sa propre entreprise avec son épouse et associée. Il est à l’origine de la création de nombreuses liaisons aériennes entre la France et les États-Unis.

En 2014, Franck se présente aux élections consulaires, prenant la tête de la seule liste indépendante de Miami, en homme de terrain qui œuvre pour sa communauté. Très impliqué, il consacre du temps à l’éducation, aux écoles francophones de Floride, mais aussi à la sécurisation des Français lors des ouragans… actions qui lui valent d’être brillamment réélu en 2021 et de devenir Président du Conseil consulaire. Producteur des tournées des plus grands artistes francophones aux États-Unis, il défend la culture française en toute circonstance.

Photo Annie Rea

Annie Rea

Franco-italienne, née de parents italiens émigrés en France, Annie Rea vit et travaille en Italie depuis presque 30 ans. Titulaire d’un DESS marketing et d’un Master en Gouvernance d’entreprise, mère de trois enfants, elle s’est toujours impliquée au service des Français d’Italie à travers divers engagements associatifs. Présidente de Milan Accueil à plusieurs reprises, elle a toujours siégé aux diverses Commissions Consulaires, bourses scolaires, aide sociale, emploi… Elle est aujourd’hui Secrétaire Générale de CCI France International, le réseau des CCI Françaises à l’international et Vice-Présidente de la CCI France-Italie.

Spécialisée en management interculturel, elle forme et accompagne des dirigeants français et italiens pour décrypter la diversité culturelle des deux pays. Elle a fondé et anime un Club de dirigeants franco-italiens appartenant à un réseau international. Son action pour le rayonnement de la France à l’étranger a été récompensée par l’Ordre National du Mérite. En 2021, elle est élue pour la première fois Conseillère des Français de l’étranger, poursuivant ainsi ses engagements au service des Français d'Italie et son désir de continuer à agir pour eux.

Photo Jean-Luc Ruelle

Jean-Luc Ruelle

Père de 4 enfants, franco-ivoirien, Jean-Luc Ruelle est conseiller consulaire depuis 2014. Titulaire d'un diplôme d'HEC et d'Expert-Comptable, il est officier de l’Ordre National de Côte d’Ivoire. Administrateur de l’UFE CI, fondateur de la Chambre Française de Commerce en CI et de la Chambre de Commerce Européenne en CI, il en est actuellement le vice-président.

Jean-Luc est également Conseiller du Commerce Extérieur de la France, fondateur et PDG d’un groupe international d’audit et conseil en Afrique francophone subsaharienne (18 pays, 850 collaborateurs). Très engagé dans la défense des intérêts des Français à l’étranger, l’inclusion des jeunes Français, les problématiques de formation et d’éducation, il considère que les clivages politiques français n’ont pas leur place en Côte d’Ivoire et ne peuvent que fragmenter la communauté française. Il considère également que le statut de deuxième zone des Français de l’étranger est intolérable, ce qui s’est malheureusement confirmé dans la gestion récente de la crise COVID.

Photo Emilie Tran-Sautedé

Emilie Tran-Sautedé

Accueillie par la France comme réfugiée politique, Emilie Tran-Sautedé doit beaucoup au système méritocratique de notre pays. Vivant en Chine depuis 2000 avec son mari et ses deux fils, elle s’est très tôt engagée au service de notre communauté : d’abord comme chef d’îlot à Macao (2007-2016), puis comme conseillère consulaire des Français d’Hong-Kong et Macao – prenant la suite de Pierre Leroux – et référente ASFE. Elle est élue Conseillère des Français de l’étranger – sur la 3ème circonscription de Chine – en mai 2021.

Enseignante-chercheuse depuis 2004, elle dirige aujourd’hui le programme d’études européennes à Hong-Kong Baptist University, où elle développe de nombreux partenariats académiques avec la France, ainsi qu’avec le Lycée Français International, notamment sur les questions de développement durable. Nommée Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques en octobre 2020, Emilie est aussi très fière d’avoir reçu, en mars 2021, le President’s Award for Outstanding Performance in Teaching. Rescapée du génocide cambodgien, elle est régulièrement invitée à témoigner lors de la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste et de prévention des crimes contre l’humanité.